La thérapie Cognitive et Comportementale (TCC), est la thérapie qui a eu les meilleurs taux de réussite dans le traitement du trouble panique et de l’agoraphobie.

Accepter son problème et se soigner

Ça ne va peut-être pas vous plaire, mais la meilleure solution pour votre problème est d’aller se mettre dans des situations déclenchant ce dont vous avez peur. Pas de panique, il y a donc un tas d’outils dans la TCC pour rendre tout ça possible, quels que soient vos niveaux de blocages…

Choisir un thérapeute

Le site de l’AFTCC dispose d’un annuaire des thérapeutes pratiquant les TCC, choisissez quelqu’un près de chez vous. la plupart peuvent proposer des entretiens par téléphone, ou même par skype s’il vous est impossible d’en rencontrer un, pour quelques raisons… Que vous vous sentiez à l’aise ou non pour entamer une thérapie, je vous conseille de vous équiper d’excellents bouquins qui sont sortis sur le sujet, bourrés d’exemples de patients aux différents blocages, d’exercices à pratiquer, d’outils, etc…

Faire le point

On commence par mettre à plat la situation, comment vos crises surviennent, qu’est-ce qui a bien pu se passer, qu’est-ce que vous ressentez, comment vous vivez, quels ont bien pu être vos traumatismes, etc… Et surtout, vous faites le point sur vos peurs, et commencez à dresser une liste d’évitements, en prenant soin de bien détailler les situations qui vous gênent ou vous bloquent, en notant votre niveau d’anxiété lié à la situation.

Agir

Puis vient le temps de l’action, vous allez commencer à pratiquer, on commence doucement, avec des situations qui sont un petit peu anxieuses, vous allez apprendre à respirer, à vous calmer, à vous rendre compte sur place que ce n’est pas quelque chose de réellement dangereux, et vous allez donc continuer les jours et mois suivants à vous exposer pour diminuer votre anxiété.

S’exposer

Généralement ces exercices d’exposition sont faits In vivo, sur le terrain, mais il est aussi possible que votre thérapeute ou vous-même décidiez de faire de la visualisation. C’est aussi une exposition, mais vous resterez soit au cabinet de votre thérapeute, soit chez vous, et vous vous entraînerez mentalement à faire face à votre peur.

Apprendre

Ce petit exercice revient souvent dans nombre de thérapies et outils de développement personnel : comprendre et apprendre ce qui nous arrive par le biais du tableau de cognition. Il ne vous quitte plus, et vous le dégainez dès que vous avez soit un symptôme physique, soit une pensée négative, il vous permet de faire le point, de raccorder les cognitions, le corps, et ce qui se passe extérieurement.

Comprendre

Finalement, on apprend à ne plus avoir peur, et mieux, ne plus avoir peur de la peur. On se rend compte que ce n’est pas vraiment le métro, ou la voiture qui nous fait paniquer, mais bien nous-même, et toute la TCC va nous faire réapprendre à vivre normalement, à accepter nos pensées, et nous reconnecter avec nous-même.

En résumé :

  • La TCC est un des meilleurs remèdes pour le trouble panique et l’agoraphobie
  • Vous allez travailler quasi quotidiennement sur vous-même et de manière progressive
  • C’est une thérapie dite courte
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account